Imprimer + -
Accueil > Contexte français > Coût et financement > Coûts de fonctionnement

Coûts de fonctionnement


Sommaire :

Maintenance/Entretien

Aucun entretien n’est vraiment nécessaire pour les installations de faible puissance. Il est toutefois fortement conseillé de suivre sa production mensuellement pour s’assurer de son bon fonctionnement. Vous pouvez la comparer à nos cartes de productible mensuel ou aux installations enregistrées sur le site internet BDPV. Un suivi sur papier est disponible en bas de page.

Pour les installations plus importantes, la fréquence des interventions de maintenance est spécifiée dans l’article Maintenance du système.

Une maintenance peut éventuellement être envisagée par l’intermédiaire d’un système de monitoring. Des entreprises proposent ce service en intégrant un ensemble d’éléments (sonde de température, sonde d’ensoleillement…) sur le système PV. Un suivi électronique de votre production en temps réel peut alors être effectué (monitoring).

Onduleur

 - JPEG - 29.6 ko
Crédit photo : SMA

Le remplacement de l’onduleur est à prévoir tous les 8 à 10 ans. Son coût de remplacement peut varier entre 0,3€/Wc et 0,6€/Wc par appareil remplacé. C’est pourquoi certaines entreprises proposent des extensions de garanties. D’autres, principalement les fabricants d’onduleurs, ont mis sur le marché une offre appelée "réparation" qui consiste à remplacer votre onduleur par un nouvel onduleur sur lequel certaines pièces ont été réparées, pour un prix nettement moins important. Nous vous invitons à contacter votre fabricant pour savoir s’il pratique cette offre et connaitre les prix, le cas échéant.

Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’Electricité (TURPE 4)

Les charges d’accès au réseau, fixées par le gouvernement, vous seront facturées tous les ans (ou tous les mois pour les installations supérieures à 36 kVA) par le gestionnaire de réseau (Enedis - anciennement ERDF- ou l’entreprise locale de distribution - ELD) avec lequel vous avez signé le contrat d’accès au réseau. Ces charges sont indexées chaque année au 1er août.

A compter du 1er août 2016, le TURPE 4 s’élève à :

Au titre de la composante de comptage de la production :

  • 19,2 € HT/an pour P < 18 kVA
  • 23,04 € HT/an pour P entre 18 et 36 kVA
  • 403,68€ HT/an pour P entre 36 et 250 kVA

La composante de comptage est nulle pour les installations en vente du surplus (composante mutualisée totalement avec l’installation de consommation).

Au titre de la composante de gestion du contrat de production :

  • 34,80 € HT/an pour P<36 kVA
  • 349,44 € HT/an pour P entre 36 et 250 kVA

Pour une installation en autoconsommation totale sans injection du surplus, ces frais sont nuls.

Comparatif des frais de TURPE liés à l’installation de production selon plusieurs configurations

Schéma de raccordement consommationSchéma de raccordement ProductionVente de la totalité TURPE (€ HT)Vente du surplus TURPE (€ HT)***
Consommation BT <36kVA Production < 18kVA 54,00 34,80*
Production >18kVA et <36kVA 57,84 34,80*
Consommation BT >36kVA Production < 18kVA 54,00 349,44**
Production >18kVA et <36kVA 57,84 349,44**
Production >36kVA et <250kVA 753,12 349,44*
Consommation HTA Production HTA 1245,00 724,68*
Pas de consommation Production <18kVA 54,00 impossible
Production >18kVA et <36kVA 57,84 impossible
Production >36kVA et <250kVA 753,12 impossible
Production HTA 1245,00 impossible

*En vente du surplus, seule la composante de gestion sera demandée, la composante de comptage étant mutualisée avec celle du contrat de consommation.

** En vente du surplus, si la production est de puissance inférieure ou égale à 36 kVA mais que la consommation est supérieure à 36 kVA, les frais de gestion du contrat de vente du surplus sont appliqués pour une puissance supérieure à 36 kVA (puissance de connexion au réseau).

*** En autoconsommation totale, les frais de TURPE sont nuls. *** En autoconsommation totale avec injection du surplus (cadre réglementaire encore non publié), les frais de TURPE sont prévus d’être équivalents à ceux de la vente du surplus.

Pour en savoir plus sur le TURPE 4, vous pouvez consulter les publications à ce sujet en bas de page et en particulier la publication de photovoltaique.info :

Au 1er août 2017, un nouveau cadre tarifaire (TURPE 5) sera mis en place en application de la délibération de la CRE du 17 novembre 2016 :
- Il n’y aura plus de distinction de composante de comptage entre les installations inférieures ou supérieures à 18 kVA (en BT ≤ 36 kVA).
- Une composante de gestion spécifique aux autoproducteurs (configuration de vente du surplus) va être mise en place : le montant de la composante de gestion du producteur sera équivalente mais la composante de gestion du consommateur sera diminuée de moitié, offrant à l’autoproducteur une économie sur sa facture globale. Les grilles tarifaires ne sont pas encore consolidées (en attente d’une délibération spécifique) mais une grille tarifaire temporaire est déjà publiée :

Composantes annuelles de gestion temporaire (€ HT)

Domaine de tension du point de connexion Consommateur Producteur Autoproducteur* Economie liée à la mutualisation
HTA 200,04 429,96 530,04 99,96
BT>36 99,96 200,04 249,96 50,04
BT≤36 6,96 12,96 16,56 3,36

* Dans ce cas, ce n’est pas uniquement la part production mais bien la mutualisation production et consommation qui est affichée dans le tableau (à la différence du tableau du TURPE 4 où ne sont affichés que les tarifs liés aux producteurs).

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la délibération de la CRE.

Assurance

Pour les particuliers, le surcoût annuel de la prise en compte de l’installation photovoltaïque dans la multi-risque habitation peut varier de 0 à 50 euros.

Liens utiles

Liens internes :


Publications :


Liens externes

Dernière mise à jour : 25 avril 2017
design by griffin