Imprimer + -
Accueil > Systèmes et composants > Raccordement au réseau > Schémas de raccordement pour les installations supérieures à 36 kVA raccordées en Basse Tension

Schémas de raccordement pour les installations supérieures à 36 kVA raccordées en Basse Tension

Trois grandes familles de schémas de raccordement se définissent par les trois options de raccordement existantes :

  • vente de la totalité
  • vente du surplus
  • autoconsommation totale

auxquelles s’ajoutent la possibilité de localiser le compteur au plus près de l’installation, voire de réaliser un raccordement indirect.

ERDF propose une note dédiée aux re ?gles d’e ?tablissement des sche ?mas de comptage et de raccordement au re ?seau public de distribution des sites de production HTA et BT de puissance comprise entre 36 et 250 kVA (ERDF-NOI-RES_46E) et présente notamment les différents schémas de raccordement avec vente possibles, dans le cas d’une même entité juridique.

Est repris ci-dessous chaque schéma et ses caractéristiques principales. Nous vous invitons à consulter plus en détail cette note (téléchargeable en bas de page) qui comporte des informations techniques et contractuelles.

Selon les configurations, un compteur supplémentaire pourra être ajouté aux dispositifs exposés ci-dessous, afin de répondre aux conditions du contrat de fourniture relatifs aux auxiliaires, le cas échéant.


Sommaire :

Pour connaître le type de contrat et de comptage nécessaire pour un schéma de raccordement, se référer au tableau récapitulatif "Schémas de raccordement et de comptage".

Vente de la totalité

Vente de la totalité, nouveau point de livraison dédié à la production

Schéma "S1" : Vente de la totalité, point de livraison distinct d’un point de consommation - PNG - 18.5 ko
Schéma "S1" : Vente de la totalité, point de livraison distinct d’un point de consommation
Source : ERDF-NOI-RES_46E

Le dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :
- le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d’énergie active ;
- le "P" représente la mesure des différents flux en période d’injection d’énergie active.

Vente de la totalité, nouveau point de livraison production et consommation, avec compteur de production au plus près de l’installation

Schéma "S2" : Vente de la totalité, nouveau point de production et de consommation - PNG - 28.4 ko
Schéma "S2" : Vente de la totalité, nouveau point de production et de consommation
Source : ERDF-NOI-RES_46E

Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :
- le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d’énergie active ;
- le "E" représente la mesure des différents flux en période d’injection d’énergie active.

Un autre dispositif de comptage est situé au point de production : le "P" représente la mesure des différents flux fournis par l’installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

Pour ce deuxième compteur, ERDF facture une prestation complémentaire de comptage (P430 dans le catalogue de prestations) à hauteur de la composante de comptage du TURPE, ainsi que, le cas échéant, le paramétrage d’une synchrone de courbes de mesure (P310).

A noter que la prestation P430 est dans un contexte concurrentiel (il est donc possible de solliciter un autre opérateur qu’ERDF). La P310 est réalisée quant à elle sous le monopole d’ERDF.

Vente de la totalité, ajout d’une installation de production sur un point de consommation existant, avec compteur de production au plus près de l’installation

Schéma "S4" : Vente de la totalité, ajout sur un point de consommation existant, compteur déporté - PNG - 27.8 ko
Schéma "S4" : Vente de la totalité, ajout sur un point de consommation existant, compteur déporté
Source : ERDF-NOI-RES_46E

Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :
- le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d’énergie active ;
- le "E" représente la mesure des différents flux en période d’injection d’énergie active.

Un autre dispositif de comptage est situé au point de production : le "P" représente la mesure des différents flux fournis par l’installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

Pour ce deuxième compteur, ERDF facture une prestation complémentaire de comptage (P430 dans le catalogue de prestations) à hauteur de la composante de comptage du TURPE, ainsi que, le cas échéant, le paramétrage d’une synchrone de courbes de mesure (P310).

La prestation P430 est dans un contexte concurrentiel (il est donc possible de solliciter un autre opérateur qu’ERDF). La P310 est réalisée quant à elle sous le monopole d’ERDF.

Vente de la totalité, ajout d’une installation de production sur un point de production existant, avec compteur de production au plus près de l’installation

Schéma "S6" : Vente de la totalité, ajout d’une installation de production sur un point de production existant - PNG - 31.2 ko
Schéma "S6" : Vente de la totalité, ajout d’une installation de production sur un point de production existant
Source : ERDF-NOI-RES_46E

Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :
- le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d’énergie active ;
- le "P" représente la mesure des différents flux en période d’injection d’énergie active.

Un autre dispositif de comptage est situé au 2e point de production : le "P2" représente la mesure des différents flux fournis par l’installation de production ajoutée.

Pour ce deuxième compteur, ERDF facture une prestation complémentaire de comptage (P430 dans le catalogue de prestations) à hauteur de la composante de comptage du TURPE, ainsi que, le cas échéant, le paramétrage d’une synchrone de courbes de mesure (P310).

La prestation P430 est dans un contexte concurrentiel (il est donc possible de solliciter un autre opérateur qu’ERDF). La P310 est réalisée quant à elle sous le monopole d’ERDF.

Vente de la totalité, ajout d’une installation de production sur un point de consommation et de production existant, avec compteur de production au plus près de l’installation

Schéma "S7" : Vente de la totalité, ajout d’une installation de production, sur un point de consommation et de production existant, compteur déporté - PNG - 36.9 ko
Schéma "S7" : Vente de la totalité, ajout d’une installation de production, sur un point de consommation et de production existant, compteur déporté
Source : ERDF-NOI-RES_46E

Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :
- le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d’énergie active ;
- le "E" représente la mesure des différents flux en période d’injection d’énergie active.

Deux autres dispositifs de comptage sont situés respectivement à chaque point de production :
- le "P1" représente la mesure des différents flux fournis par la première installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.
- le "P2" représente la mesure des différents flux fournis par la deuxième installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

Pour ces deux compteurs, ERDF facture, par compteur, une prestation complémentaire de comptage (P430 dans le catalogue de prestations) à hauteur de la composante de comptage du TURPE, ainsi que, le cas échéant, le paramétrage d’une synchrone de courbes de mesure (P310).

La prestation P430 est dans un contexte concurrentiel (il est donc possible de solliciter un autre opérateur qu’ERDF). La P310 est réalisée quant à elle sous le monopole d’ERDF.

Vente du surplus


Vente du surplus

Schéma "S5" : Vente du surplus - PNG - 25.3 ko
Schéma "S5" : Vente du surplus
Source : ERDF-NOI-RES_46E

Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :
- le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d’énergie active ;
- le "P" représente la mesure des différents flux en période d’injection d’énergie active.

Raccordement indirect

Vente de la totalité en raccordement indirect (ajout d’une installation de production sur un point de consommation tiers, avec compteur de production au plus près de l’installation)

Schéma de raccordement indirect - PNG - 41 ko
Schéma de raccordement indirect
Source : HESPUL

Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) afin de mesures les différents flux en période de soutirage d’énergie active ainsi que les différents flux en période d’injection d’énergie active.

Un autre dispositif de comptage est situé au point de production pour mesurer les différents flux fournis par l’installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

Pour ce deuxième compteur, ERDF facture une [1], en plus d’une prestation de gestion et de comptage (P370 dans le catalogue de prestations).

Plus d’éléments sur ce schéma dans l’article dédié


Autoconsommation totale

Autoconsommation totale

Schéma d’autoconsommation totale pour une installation supérieure à 36 kVA - PNG - 31.1 ko
Schéma d’autoconsommation totale pour une installation supérieure à 36 kVA
Source : HESPUL

Dans ce cas, aucun dispositif de comptage n’est ajouté.

Ce sont les contrats de soutirage qui seront modifiés pour prendre en compte cette installation (voir tableau récapitulatif ci-dessous) :

Dispositif contractuel avec ERDF dans le cas d’une installation raccordée en autoconsommation totale - PNG - 125.4 ko
Dispositif contractuel avec ERDF dans le cas d’une installation raccordée en autoconsommation totale
Source : ERDF

Plus d’éléments sur l’autoconsommation disponible dans la rubrique dédiée



Schémas de raccordement et de comptage

Le tableau récapitulatif des différents "Schémas de raccordement et de comptage", présenté en introduction de la rubrique, est illustré ci-après avec des exemples des coûts liés au comptage et à la gestion du contrat, selon chaque schéma de raccordement.

(Coûts connus au 1er août 2015, donnés à titre indicatif et en attente de validation de la part d’ERDF)

Exemple des coûts annuels pour les différents schémas de raccordement pour une installation de production supérieure à 36 kVA
Schéma de raccordementCoûts des prestations annexes relatives au comptage (€ HT)Frais de TURPE pour l’installation de production (€ HT)TOTAL (€ HT)
Vente de la totalité sur un nouveau point de livraison 0 744,84 € (gestion du contrat CARD-I et comptage au point de livraison) 744,84
Vente de la totalité sur un point de livraison existant, avec compteur de production au plus près de l’installation (Schéma S4) 399,24 (P430)+ 37,68 (P310) = 436,92 345,60 (gestion du contrat CARD-I au point de livraison) 782,52
Vente du surplus 0 345,60 (gestion du contrat CARD-I au point de livraison) 345,60
Vente de la totalité en raccordement indirect* 345,60 (gestion) + 399,24 (comptage) + 17,76 (décompte) = 762,6 345,60 (gestion du contrat CARD-I au point de livraison) 1108,2
Autoconsommation totale 0 0 0

* pour le raccordement indirect (au sens d’ERDF, à savoir deux entités juridiques distinctes), les prix indiqués sont relatifs à une installation de l’hébergeur raccordé au réseau BT (installation entre 36 et 250 kVA) avec compteur à courbe de mesure (obligatoire pour l’hébergé). Il s’agit d’un cas favorable.

Modèles de devis de raccordement

Les modèles de devis de raccordement dépendent des domaines de puissance des installations ainsi que des ouvrages d’extension facturés ou non, pour les installations supérieures à 36 kVA, les documents sont :

  • Proposition technique et financière hors S3REnR (ERDF-FOR-RES_14E)
  • Proposition technique et financière avec S3REnR (ERDF-FOR-RES_25E)

Les éléments évoqués ci-dessous reprennent les informations importantes des modèles de devis de raccordement avec extension, que le porteur de projet peut légitimement demander à ERDF, si le devis n’est pas conforme au modèle (ce qui n’est pas rare).

Exposé de la solution de raccordement

Les devis de raccordement doivent expliquer clairement les raisons de la facturation d’ouvrages d’extension :

[Explicitation de la nécessité d’une extension (distance au réseau, contrainte électrique…) et description de cette extension en précisant la distance au poste HTA/BT.

Exemple : Le bâtiment concerné n’est actuellement pas desservi et nécessite une extension de 86 m pour être raccordé. Le poste existant le plus proche est à 430 m de la parcelle et sans autres travaux, il y a alors contrainte de tension haute (+ 14,8 %) ; pour la lever, il faut remplacer les premières portées en 70 Al torsadé du départ par 155 m de câble souterrain en 240 Al, jusqu’à l’angle de la RD12 et de la RD40]

Détails de la contribution au coût du raccordement

Les coûts du raccordement doivent être bien distingué entre :

  • les coûts relevant des ouvrages de branchement (prix forfaitaire du barème ou prix sur devis)
  • les coûts relevant des ouvrages d’extension (prix forfaitaire du barème ou prix sur devis)
  • les coûts relevant des prestations annexes (prix précisés dans le catalogue de prestations ou sur devis), telle que la prestation de mise en service

Cas d’une Proposition Technique et Financière (PTF) pour les installations > 36 kVA

Détails des coûts d’une Proposition Technique et Financière - PNG - 57.5 ko
Détails des coûts d’une Proposition Technique et Financière
Source : Modèle de Proposition Technique et Financière hors S3REnR ( ERDF-FOR-RES_14E)

Plan de la solution de raccordement

Le plan de la solution de raccordement est complémentaire de l’exposé et permet de visualiser les réseaux concernés.

[Plan ou croquis mettant en évidence : le site à alimenter, le poste HTA/BT concerné et celui éventuellement à construire, les travaux d’allongement et d’adaptation du réseau BT, l’armoire ou local technique éventuellement à mettre en place.]

Résultats d’étude

Les résultats des études électriques permettent de donner des éléments au porteur de projet concernant les caractéristiques du réseau, notamment dans le domaine du plan de tension, et de pouvoir identifier les éventuels leviers pour lever certaines contraintes.

Synthèse de résultats de calcul électrique - PNG - 127.5 ko
Synthèse de résultats de calcul électrique
Source : Modèle de Proposition Technique et Financière hors S3REnR (ERDF-FOR-RES_14E)

Liens utiles

Liens internes


Publications

Liens externes

Notes

[1] prestation de décompte

Dernière mise à jour : 26 janvier 2017
design by griffin