Imprimer + -
Accueil > L’énergie solaire > Les applications du photovoltaïque > Site isolé

Site isolé


Sommaire :

Électrifier un site isolé du réseau de distribution grâce au solaire, c’est possible !

Refuge de la Cougourde - JPEG - 175.9 ko
Refuge de la Cougourde
Puissance : 1,5 kWc, Crédit photo : Tenesol

Certains sites, habitations ou autres, ne sont pas ou ne peuvent pas être reliés au réseau public de distribution car il est techniquement trop complexe d’étendre le réseau jusqu’à eux (en zone montagneuse par exemple) ou parce que le coût d’une telle opération n’est pas justifié par rapport à d’autres solutions existantes. Ces sites sont appelés « sites isolés ».

Pour autant, il est souvent indispensable d’avoir accès à l’électricité afin d’assurer quelques services de base tels que l’éclairage, la production de froid, ou encore l’alimentation d’un poste de radio. Ces sites peuvent alors êtres alimentés en électricité par l’énergie solaire photovoltaïque.


Principe de fonctionnement

Les besoins en électricité durant l’hiver sont considérablement plus importants qu’en été. Or sur un site isolé, il n’y a pas d’apport d’électricité extérieur à l’installation photovoltaïque. Il est donc primordial de privilégier une meilleure moyenne de production d’électricité durant l’hiver que sur l’année, contrairement à un site raccordé au réseau. Comme le soleil est bas dans le ciel, une inclinaison des panneaux proche de 45° leur permettra de recevoir un maximum de rayonnement solaire en hiver, tout en gardant une production "correcte" durant le reste de l’année.

Parce que les périodes de consommation ne correspondent pas toujours aux heures de production, un parc de batteries est installé pour stocker l’énergie produite. Les batteries sont chargées durant les périodes de jour afin de pouvoir alimenter le site la nuit ou les jours de très mauvais temps.

Un régulateur électronique est alors indispensable de manière à ce que la quantité d’électricité, injectée ou soutirée, corresponde à la capacité des batteries installées.

La plupart des appareils électriques de grande consommation fonctionnent en courant alternatif. Ces appareils nécessiteront un onduleur qui transformera le courant continu, produit par le système photovoltaïque, en courant alternatif. Il existe aussi des appareils spécifiques, pour la plupart peu consommateurs d’électricité, qui fonctionnent en courant continu. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’introduire un onduleur.

site isolé - PNG - 253.4 ko
site isolé
source : Hespul

Inconvénients des batteries

Parc de batteries - JPEG - 124.1 ko
Parc de batteries
Crédit photo : SMA

Sur un site isolé, l’utilisation de batteries représente l’élément le plus problématique :

  • Pour des raisons techniques :
    • elles demandent une surveillance continue et un entretien régulier (réhydratation),
    • elles génèrent un risque d’explosion,
    • elles peuvent être encombrantes et doivent être contenues dans un local adapté.
  • Pour des raisons financières :
    • leur durée de vie est limitée : 7 à 10 ans,
    • leur coût est élevé.
  • Pour des raisons environnementales :
    • elles sont difficilement recyclables,
    • elles sont composées de polluants chimiques.

Estimation des besoins et coûts

Avant de vouloir électrifier un site isolé, il est indispensable de bien recenser les besoins du site de manière à adapter la production. Quels appareils électriques seront utilisés ? Combien de temps par jour ? Combien de jours par an ?…

Cette étude permet d’une part de réguler le système, d’autre part de limiter les consommations au strict nécessaire afin que le dimensionnement du système photovoltaïque soit réalisé au plus juste. Le coût des modules et des batteries étant particulièrement élevé, l’investissement en sera ainsi minimisé.

Il faut savoir que le coût d’un système photovoltaïque en site isolé est d’environ 12 €/Wc.

Démarches et aides financières

L’électrification d’une résidence principale, d’un bâtiment à usage professionnel ou à vocation touristique peut bénéficier d’aides financières de la part :

  • d’EDF (via le programme d’électrification national FACE),
  • du dispositif national du crédit d’impôt pour la résidence principale des particuliers,
  • éventuellement de l’ADEME, la commune, le conseil régional ou général.

La mairie doit impérativement délivrer son autorisation pour l’électrification du site. C’est donc elle qui doit être contactée en premier. Par ailleurs, le coût d’une installation d’un système photovoltaïque doit être inférieur à celui d’un raccordement au réseau. Un devis de raccordement est donc à faire réaliser par EDF.

Enfin, de manière simplifiée, trois de ces conditions doivent être respectées :

  • un minimum de 5% de l’assiette finançable reste à la charge du propriétaire,
  • le maître d’ouvrage de l’installation est soit EDF, soit le syndicat d’électrification (ou syndicat d’énergie),
  • le système, une fois financé, est concédé à EDF qui en assure l’entretien et l’exploitation. Un contrat entre EDF et le propriétaire stipule les conditions de fourniture de l’électricité.

Dans le cas d’une résidence secondaire, le système photovoltaïque isolé ne peut pas être co-financé. Il est entièrement à la charge du propriétaire. Une déclaration de travaux doit être effectuée auprès de la Mairie.

logis des fées - JPEG - 26.5 ko
logis des fées
Crédit photo : X

Liens utiles

Liens internes

Liens externes

Dernière mise à jour : 27 juin 2012
design by griffin