Imprimer + -
Accueil > L’énergie solaire > Les enjeux environnementaux > Temps de retour énergétique

Temps de retour énergétique


Sommaire :

Pour qu’une énergie soit qualifiée de « renouvelable », elle se doit de produire beaucoup plus d’énergie que celle dont elle a besoin au cours de son cycle de vie. Le « temps de retour énergétique » correspond au ratio entre l’énergie totale consommée au cours de sa fabrication, de son transport, de son installation, de son recyclage et l’énergie produite annuellement.

Une étude publiée en 2006, dans le cadre du programme Photovoltaic Power Systems (PVPS) de l’Agence Internationale de l’Energie (étude réalisée pour les pays membres de l’OCDE avec le soutien de l’ADEME), considère uniquement les filières du silicium mono et polycristallin. Elles sont, en effet, les plus « consommatrices d’énergie » car leur production nécessite des températures très élevées, notamment pour la production de silicium et de wafers.

Les résultats de cette étude montrent très clairement que le temps de retour énergétique des systèmes photovoltaïques est très bon, puisqu’il varie entre 1,36 et 4,7 années selon le pays où est situé l’installation photovoltaïque et le type d’intégration utilisé (en toiture terrasse ou en façade).

Le tableau et le graphique ci-dessous montrent le détail de ce calcul pour une installation située à Lyon.

Lyon
Rayonnement global horizontal
1204 kWh/m2
Toiture PVFaçade PV
Production annuelle (kWh/kWc) 984 632
Temps de retour énérgétique (ans) 2,57 4,00
Coefficient de performance énergétique (-) 10,7 6,5
Potentiel de réduction des émissions de CO2 (tCO2/kWc) 2,364 1,518


Publications :


Liens externes

Dernière mise à jour : 1er septembre 2017
design by griffin