Photovoltaique.com
Photovoltaique.com
Consentement d'utilisation des Cookies

Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. J'accepte

Schémas de raccordement pour les installations > 36 kVA

Modes d'injection et de vente

Les schémas de raccordement se définissent par :

  • une des options d'injection :
    • injection de la totalité
    • injection du surplus
    • sans injection
  • un mode de vente :
    • vente de la totalité
    • vente du surplus
    • sans vente

Il est possible de combiner par exemple vente de la totalité et injection du surplus, avec la possibilité de localiser le compteur au plus près de l'installation, comme exposé dans la note d'Enedis dédiée aux règles d'établissement des schémas de comptage et de raccordement pour les installations de production supérieure à 36 kVA (Enedis-NOI-RES_46E) dont les principaux schémas sont repris ci-après.

Selon les configurations, un compteur supplémentaire pourra être ajouté aux dispositifs exposés ci-après, afin de répondre aux conditions du contrat de fourniture relatifs aux auxiliaires, le cas échéant.

Schémas de comptage

Schémas de comptage pour la vente de la totalité

 

Injection de la totalité

Injection du surplus (avec comptage déporté au plus près de l'installation de production)

  • Injection du surplus et vente de la totalité, nouveau point de livraison production et consommation ("schéma S2")
    Schéma "S2" : Injection du surplus et vente de la totalité, nouveau point de production et de consommation©Enedis

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "E" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.

     

    Un autre dispositif de comptage est situé au point de production : le "P" représente la mesure des différents flux fournis par l'installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

    Pour ce deuxième compteur, Enedis facture :

    • une prestation complémentaire de comptage (prestation concurrentielle P430 ) à hauteur de la composante de comptage du TURPE
    • le paramétrage d'une synchrone de courbes de mesure (prestation sous monopole d'Enedis - P310)
  • Injection du surplus et vente de la totalité, ajout d'une installation de production sur un point de consommation existant ("schéma S4")
    Schéma "S4" : Injection du surplus et vente de la totalité, ajout sur un point de consommation existant, compteur déporté©Enedis

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "E" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.

     

    Un autre dispositif de comptage est situé au point de production : le "P" représente la mesure des différents flux fournis par l'installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

  • Injection du surplus et vente de la totalité, ajout d'une installation de production sur un point de consommation et de production existant ("schéma S7")
    Schéma "S7" : Injection du surplus et vente de la totalité, ajout d'une installation de production, sur un point de consommation et de production existant, compteur déporté©Enedis

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "E" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.

     

    Deux autres dispositifs de comptage sont situés respectivement à chaque point de production :

    • le "P1" représente la mesure des différents flux fournis par la première installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.
    • le "P2" représente la mesure des différents flux fournis par la deuxième installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.
  • Injection du surplus et vente de la totalité, sur un point de consommation ou de production existant, avec une entité juridique différente (schéma de "raccordement indirect")
    Schéma de raccordement indirect (vente de la totalité et injection du surplus avec entité juridique différente)

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) afin de mesurer les différents flux en période de soutirage d'énergie active ainsi que les différents flux en période d'injection d'énergie active.

    Un autre dispositif de comptage est situé au point de production pour mesurer les différents flux fournis par l'installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.


     

     

Modalités contractuelles et financières du comptage

Comparaison des dispositifs de comptage

Schéma de raccordement et de comptage Comptage au point de livraison Comptage déporté au plus près de l'installation
Injection et vente de la totalité 1 0
Injection du surplus et vente de la totalité 1 1
Injection et vente du surplus 1 0
Sans injection (autoconsommation totale) 0 0

Pour le comptage déporté, le gestionnaire de réseau facture une prestation complémentaire de comptage (P430 dans le catalogue d'Enedis, prestation soumis à concurrence) à hauteur de la composante de comptage du TURPE, ainsi que, le cas échéant, le paramétrage d’une synchrone de courbes de mesure (P310 dans le catalogue d'Enedis, soumis au monopole).

Dernière Mise à jour : 12/02/2019

schémas de comptage pour la vente du surplus

  • Injection et vente du surplus ("schéma S5")
    Schéma "S5" : Injection et vente du surplus©Enedis

     

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "P" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.
Dernière Mise à jour : 12/02/2019
Article précédent Modes d'injection et de vente
Article suivant Modalités contractuelles et financières du comptage

Modalités contractuelles en Autoconsommation

Injection du surplus

Synthèse des modalités de raccordement et de comptage

 

Sans injection

Dispositif contractuel avec Enedis dans le cas d'une installation raccordée en autoconsommation totale (sans injection)
Dernière Mise à jour : 12/02/2019

Schémas de raccordement pour les installations > 36 kVA

Modes d'injection et de vente

Les schémas de raccordement se définissent par :

  • une des options d'injection :
    • injection de la totalité
    • injection du surplus
    • sans injection
  • un mode de vente :
    • vente de la totalité
    • vente du surplus
    • sans vente

Il est possible de combiner par exemple vente de la totalité et injection du surplus, avec la possibilité de localiser le compteur au plus près de l'installation, comme exposé dans la note d'Enedis dédiée aux règles d'établissement des schémas de comptage et de raccordement pour les installations de production supérieure à 36 kVA (Enedis-NOI-RES_46E) dont les principaux schémas sont repris ci-après.

Selon les configurations, un compteur supplémentaire pourra être ajouté aux dispositifs exposés ci-après, afin de répondre aux conditions du contrat de fourniture relatifs aux auxiliaires, le cas échéant.

Schémas de comptage

Schémas de comptage pour la vente de la totalité

 

Injection de la totalité

Injection du surplus (avec comptage déporté au plus près de l'installation de production)

  • Injection du surplus et vente de la totalité, nouveau point de livraison production et consommation ("schéma S2")
    Schéma "S2" : Injection du surplus et vente de la totalité, nouveau point de production et de consommation©Enedis

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "E" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.

     

    Un autre dispositif de comptage est situé au point de production : le "P" représente la mesure des différents flux fournis par l'installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

    Pour ce deuxième compteur, Enedis facture :

    • une prestation complémentaire de comptage (prestation concurrentielle P430 ) à hauteur de la composante de comptage du TURPE
    • le paramétrage d'une synchrone de courbes de mesure (prestation sous monopole d'Enedis - P310)
  • Injection du surplus et vente de la totalité, ajout d'une installation de production sur un point de consommation existant ("schéma S4")
    Schéma "S4" : Injection du surplus et vente de la totalité, ajout sur un point de consommation existant, compteur déporté©Enedis

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "E" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.

     

    Un autre dispositif de comptage est situé au point de production : le "P" représente la mesure des différents flux fournis par l'installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.

  • Injection du surplus et vente de la totalité, ajout d'une installation de production sur un point de consommation et de production existant ("schéma S7")
    Schéma "S7" : Injection du surplus et vente de la totalité, ajout d'une installation de production, sur un point de consommation et de production existant, compteur déporté©Enedis

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "E" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.

     

    Deux autres dispositifs de comptage sont situés respectivement à chaque point de production :

    • le "P1" représente la mesure des différents flux fournis par la première installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.
    • le "P2" représente la mesure des différents flux fournis par la deuxième installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.
  • Injection du surplus et vente de la totalité, sur un point de consommation ou de production existant, avec une entité juridique différente (schéma de "raccordement indirect")
    Schéma de raccordement indirect (vente de la totalité et injection du surplus avec entité juridique différente)

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) afin de mesurer les différents flux en période de soutirage d'énergie active ainsi que les différents flux en période d'injection d'énergie active.

    Un autre dispositif de comptage est situé au point de production pour mesurer les différents flux fournis par l'installation de production, que la production soit consommée sur place ou injectée sur le réseau public de distribution.


     

     

schémas de comptage pour la vente du surplus

  • Injection et vente du surplus ("schéma S5")
    Schéma "S5" : Injection et vente du surplus©Enedis

     

    Un dispositif de comptage est situé au point de livraison (PDL) :

    • le "S" représente la mesure des différents flux en période de soutirage d'énergie active ;
    • le "P" représente la mesure des différents flux en période d'injection d'énergie active.
Article précédent Modes d'injection et de vente
Article suivant Modalités contractuelles et financières du comptage

Modalités contractuelles et financières du comptage

Comparaison des dispositifs de comptage

Schéma de raccordement et de comptage Comptage au point de livraison Comptage déporté au plus près de l'installation
Injection et vente de la totalité 1 0
Injection du surplus et vente de la totalité 1 1
Injection et vente du surplus 1 0
Sans injection (autoconsommation totale) 0 0

Pour le comptage déporté, le gestionnaire de réseau facture une prestation complémentaire de comptage (P430 dans le catalogue d'Enedis, prestation soumis à concurrence) à hauteur de la composante de comptage du TURPE, ainsi que, le cas échéant, le paramétrage d’une synchrone de courbes de mesure (P310 dans le catalogue d'Enedis, soumis au monopole).

Modalités contractuelles en Autoconsommation

Injection du surplus

Synthèse des modalités de raccordement et de comptage

 

Sans injection

Dispositif contractuel avec Enedis dans le cas d'une installation raccordée en autoconsommation totale (sans injection)
Dernière Mise à jour : 12/02/2019

Publications

Règles d’établissement d'Enedis des schémas de comptage et de raccordement pour les installations > 36 kVA (lien externe) consulter

A voir également