+ -
Accueil > Actualité

Actualités

Modification du cahier des charges de l’appel d’offres supérieur à 250 kWc

9 avril

Le cahier des charges de l’appel d’offres supérieur à 250 kWc a été modifié à deux reprises, depuis sa première publication :

Modification apportée le 6 janvier 2015 :

  • Suppression de l’exigence d’assurance Dommage-Ouvrage

Il n’est ainsi plus nécessaire de fournir lors du dépôt de l’offre une attestation d’assurance Dommage-Ouvrage, ce qui va dans le sens d’une simplification administrative.

Pour en savoir plus

Modification apportée le 25 mars 2015 :

  • Annulation de la dérogation pour la déclaration de puissance dans la demande de raccordement

Le paragraphe ci-dessous a été supprimé :

Par dérogation, la puissance mentionnée dans la pré-étude simple ou approfondie peut être supérieure de 10% à la puissance installée mentionnée dans le formulaire de candidature et la note de présentation du projet (Cf. 5.1 et 5.2). Elle ne peut pas être inférieure.

Ainsi, la puissance installée déclarée dans la demande de raccordement doit être strictement égale à celle mentionnée dans le formulaire de candidature.

Pour en savoir plus

Le nouveau cahier des charges incluant ces deux modifications est téléchargeable sur le site internet de la CRE CRE La CRE (Commission de Régulation de l’Energie) est une autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France.
http://www.cre.fr/
ou ci-dessous :

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la page de photovoltaique.info dédiée aux appels d’offres.

Carte de productible du mois de mars 2015

7 avril

La carte de productible du mois de mars 2015 est désormais disponible.

Consultez les cartes de productible mensuel à partir de l’onglet Outils.

Petit-déjeuner HESPUL : l’autoconsommation dans le secteur collectif, tertiaire et industriel

7 avril

L’équipe du Centre de Ressources photovoltaïque d’HESPUL organise fin avril un petit-déjeuner entre professionnels (installateurs, bureaux d’études, juristes et institutionnels) pour partager les nouveaux éléments de compréhension sur l’autoconsommation et sur le raccordement indirect collectés par HESPUL, depuis la publication de la note de décryptage et de positionnement sur l’autoconsommation en janvier 2014.

La matinée ne traitera pas l’autoconsommation résidentielle : les solutions proposées concerneront uniquement le secteur du logement collectif, du tertiaire et de l’industrie.

Au programme :

Présentations d’HESPUL :

  • Retour d’expériences sur des taux d’autoconsommation et d’autoproduction.
  • Injection du surplus avec vente de la totalité de production.
  • Comptage virtuel pour un logement collectif.
  • Dans quels cas faut-il limiter l’injection ?

Echanges avec les participants :

  • Comment les acteurs de la filière photovoltaïque peuvent s’approprier ces solutions de raccordement ?

La synthèse des échanges sera publiée, sous réserve de l’accord des participants.

 - JPEG - 7.6 ko

Compte-rendu de la 8e instance de concertation d’EDF AOA

2 avril

Depuis mais 2012, EDF a mis en place une instance de concertation avec les fédérations représentatives des producteurs d’énergie photovoltaïque concernés par l’obligation d’achat.

La 8e rencontre a eu lieu début février. En voici les principales informations :

Vérification des puissances P + Q
EDF a mis en place un processus de vérification de la puissance Q des nouvelles installations. Sur une période test, environ 75% des systèmes qui ont fait l’objet d’une demande d’informations complémentaires par EDF OA ont eu un contrat édité avec la puissance Q informée lors de la demande de raccordement.

Facturation électronique simplifiée
Plus de 66% de factures émises en décembre 2014 ont été sous format électronique. Près de 90% des factures électroniques sont validées et mises en paiement sans intervention supplémentaire - et près d’un tiers sont payées par virement, réduisant le délai d’encaissement des producteurs.

L’ouverture de la facturation électronique aux producteurs avec 2 systèmes et des augmentations de puissances, est prévu pour la fin du 2nd trimestre 2015. Cette prochaine version donnera également la possibilité de refaire une facture refusée, d’interrompre sa facturation (par exemple, pour aller consulter le compteur) et reprendre par la suite, et offrira d’autres fonctionnalités facilitant la facturation pour les producteurs.

Les problèmes qui empêchent la validation sont principalement :

Plus d’infos sur le site EDF OA Solaire

Contrats non-signés par le producteur
Plus de 10 000 contrats sont en attente d’une signature du producteur (c’est-à-dire que les contrats sont édités mais ne sont pas encore effectifs).

Les producteurs doivent signer au plus tôt leur contrat afin qu’il puisse prendre effet, au risque d’avoir une installation irrégulièrement raccordée au réseau (notamment en ce qui concerne le rattachement au périmètre d’un responsable d’équilibre).

Un producteur qui n’a pas signé son contrat au bout d’un an et plusieurs relances verra son contrat dénoncé par EDF, avec un renvoi vers ERDF qui déconnectera l’installation. Ces procédures ont commencé à être mises en oeuvre par EDF depuis le début 2015.

Plus d’informations et de nouvelles dans le compte-rendu de l’instance de concertation.

La CLCV enquête sur les litiges liés à des travaux dans l’habitat

26 mars

La CLCV, association nationale de défense des consommateurs et usagers (Consommation, Logement et Cadre de Vie), mène actuellement une enquête nationale sur les litiges liés à des travaux dans l’habitat.

Si vous avez fait réaliser des travaux pour l’installation d’un système photovoltaïque en 2014 et rencontré un litige avec l’entreprise, vous pouvez remplir le questionnaire en ligne.

Pour en savoir plus sur le règlement d’un litige, consultez l’article dédié de photovoltaique.info.

Nouvelle délibération de la CRE sur les réseaux intelligents

20 mars

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE CRE La CRE (Commission de Régulation de l’Energie) est une autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France.
http://www.cre.fr/
) vient de publier une nouvelle délibération sur le développement des réseaux intelligents.

Suite aux 41 recommandations formulées en juin 2014 et aux feuilles de route publiées par les Gestionnaires de Réseaux de Distribution (voir brève précédente à ce sujet), la CRE définit les modalités de suivi de ces feuilles de route et demande des actions complémentaires.

En particulier, favorable à l’analyse prévue par ERDF ERDF Electricité Réseau de Distribution France est l’entreprise qui exploite près de 95% du réseau de distribution français. ERDF est une filiale à 100% d’EDF. en 2015 sur l’autoproduction, elle rappelle que cette analyse devra permettre :


- d’estimer le coût des différentes solutions de raccordement, pour le raccordement indirect au réseau public de distribution d’une installation de production via une installation de consommation ;
- de préciser les possibles évolutions des procédures de traitement des demandes de raccordement et les moyens de collecte d’informations (fiches de collecte et interfaces dématérialisées) en vue du raccordement indirect des installations de production ;
- d’identifier les évolutions du barème de facturation des opérations de raccordement pour les nouveaux raccordements indirects d’installations de production en basse tension ;
- d’étudier les évolutions des modalités de sous-comptage de la consommation et de la production du client et de leur affectation au périmètre d’un responsable d’équilibre, ainsi que les éventuelles modifications à apporter au catalogue de prestations, afin que la prestation de comptage en décompte ne constitue pas un frein au développement de l’autoproduction.

Le raccordement indirect est dans ce cadre entendu comme une solution de raccordement où l’installation de production est raccordée indirectement au réseau public de distribution via un réseau interne ou privé, et ce, quelle que soit l’entité juridique du producteur et l’option de vente de l’électricité. Il n’est donc pas limité à ce qu’ERDF nomme par ailleurs raccordement indirect (voir brève précédente à ce sujet).

La délibération est téléchargeable sur le site internet de la CRE.

Pour en savoir plus sur le rôle de la CRE dans le développement des réseaux intelligents et sur les feuilles de route des gestionnaires de réseaux

Publication d’un article d’aide au réglement d’un litige

17 mars

Suite au petit-déjeuner organisé en novembre dernier, intitulé "en finir avec le démarchage abusif !" et aux nombreux retours d’expérience, l’équipe Hespul du Centre de Ressources sur le photovoltaïque propose un nouvel article pour aider les particuliers à régler au mieux un litige avec un professionnel au sujet de leur installation photovoltaïque.

Cet article n’a pas vocation à être exhaustif et à donner des réponses à chaque litige mais d’aider chaque particulier à mieux comprendre les actions possibles et les interlocuteurs à solliciter, selon son cas. A noter en particulier la publication d’un logigramme :

Connaître l’étape d’avancement de son projet, la nature du litige et les recours possibles - PNG - 244.2 ko
Connaître l’étape d’avancement de son projet, la nature du litige et les recours possibles
Source : HESPUL

Consultez l’article "Régler un litige"

Appel d’offres simplifié III : publication du nouveau cahier des charges

17 mars

Le nouveau cahier des charges des appels d’offres simplifié (installations sur bâtiments et ombrières de parking de puissance entre 100 et 250 kWc) vient d’être communiqué par le Ministère.

Il s’étend sur trois périodes, chaque période durant 4 mois :

  • 1ère période : du 22 mai 2015 au 21 septembre 2015 à 14h
  • 2ème période : du 22 septembre 2015 au 21 janvier 2016 à 14h
  • 3ème période : du 22 janvier 2016 au 20 mai 2016 à 14h

Ces trois périodes ont un objectif de 40 MW, soit 120 MW au total.

En attendant l’ouverture du dépôt sur le site web de la CRE, le cahier de charges est consultable sur le site web du ministère ou téléchargeable ci-dessous :

Pour en savoir plus sur les appels d’offres, vous pouvez consulter l’article de photovoltaique.info dédié.

Publication de l’ADEME : Photovoltaïque et collectivités territoriales, guide pour une approche de proximité

16 mars

Le Service Réseaux et Energies Renouvelables de l’ADEME vient de publier un nouveau guide photovoltaïque à destination des collectivités territoriales.

Son élaboration a été confiée à l’association Hespul et au cabinet juridique Brun-Cessac Avocats Associés, entourés des consultants d’Une autre ville et iCare Environnement, des cabinets d’avocats Becker Büttner and Held et Nathalie NGuyen Avocats & Associés et de l’association Energie Partagée, sous le pilotage conjoint de la Fédération des EPL, d’AMORCE et de la FNCCR.

Ce guide a pour ambition de poser le cadre d’analyse des projets photovoltaïques sous l’angle d’une approche de proximité, en complément des guides opérationnels existants. Son propos est illustré de nombreux retours d’expérience collectés suite à une enquête terrain.

Son contenu traite l’ensemble des points ci-dessous :

  1. analyse de l’approche de proximité en termes de stratégies et de retombées pour les collectivités,
  2. état des lieux de l’intervention directe des collectivités à l’échelle de leur territoire ainsi que de leur patrimoine,
  3. liste des outils de structuration pour le portage des projets ainsi que les divers modes de financement, des fonds propres aux fonds structurels européens,
  4. rôle d’accompagnement des collectivités territoriales, notamment en ce qui concerne les projets citoyens.

Découvrez le guide en téléchargement depuis le site de l’ADEME.

Pour en savoir plus sur les projets photovoltaïques réalisés en lien avec des collectivités territoriales, consultez la rubrique dédiée de photovoltaique.info

Productions mensuelles du photovoltaïque en France : janvier et février 2015

10 mars

L’analyse de la production solaire photovoltaïque en France en janvier et février 2015, réalisée par Bernard Chabot sur des données principalement issues de RTE, se base sur deux catégories d’indicateurs :

- les indicateurs d’énergie (production et consommation) ;
- les indicateurs de puissance

  • Caractéristiques de la production photovoltaïque au regard de la production et de la consommation française
Comparaison des indicateurs de production
Indicateurs de production et de consommation Janvier 2015 Février 2015
Production photovoltaïque journalière moyenne (GWh/j) 7,87 12,57
Production photovoltaïque mensuelle (GWh) 244 352
Production française totale (GWh) 57390 45570
Part du photovoltaïque dans la production totale 0,43% 0,76%
Consommation française totale (GWh) 51720 47950
Demande moyenne couverte par le photovoltaïque 0,47% 0,73%
Part maximale de couverture instantanée de la consommation par le photovoltaïque 3,2% 4,1%
  • Caractéristiques en puissance des installations photovoltaïques en France

Le parc PV français (hors DOM) est estimé à 5292 MW début janvier 2015, soit 4,1 % du parc total de production électrique français de 128,5 GW.

Comparaison des indicateurs de puissance
Indicateurs de puissance Janvier 2015 Février 2015
Puissance PV journalière moyenne (MW) 328 522
Puissance PV journalière maximum (MW) 2100 2886
Puissance maximum/Puissance installée 40% 55%
Productivité journalière moyenne (heures à Pmax/jour)* 1,49 2,38
Facteur de charge journalier moyen** 6,2% 9,9%

*La productivité journalière au kW installé correspond à l’énergie totale produite sur un jour, divisée par la puissance totale maximale installée. Elle représente également ce qu’on appelle "le nombre d’heures par jour de fonctionnement équivalent à la puissance nominale du système PV." Cette notion n’a pas de sens physiquement : la production PV ne se fait pas à une puissance nominale fixe mais bien variable selon les mois, les jours et les heures. Elle est cependant utilisée afin d’être comparée avec les autres moyens de production.

Ainsi, si on prend l’exemple du mois de février 2015, le parc photovoltaïque français a produit chaque jour l’équivalent de 2,38 heures à 5 292 MW.

**Le facteur de charge moyen est égal au nombre d’heures de fonctionnement équivalent à la puissance nominale du système PV, divisé par le nombre d’heures total de la période mesurée (journée -nuit comprise-, mois ou année). Pour février, par exemple, le facteur de charge moyen est égal à 2,38h/24h. Ce ratio est couramment utilisé par les exploitants de centrales électriques et les compagnies d’électricité.

Au mois de février 2015, le parc photovoltaïque français a produit à capacité maximale 10% du temps.

Pour mieux comprendre la signification de ces indicateurs, vous pouvez prendre note des explications apportées à ce sujet par Bernard Chabot et téléchargeables ci-dessous :

Pour en savoir plus sur les données de production mensuelle, vous pouvez consulter l’article de photovoltaique.info sur les chiffres clés ou télécharger les analyses publiées ci-dessous :

Deux nouveaux Avis Techniques

10 mars

Deux nouveaux avis techniques ont été publiés :

  • l’avis technique 21/14-49 du procédé photovoltaïque KOMET840 d’ARCELORMITTAL Construction (intégration simplifiée)
  • l’avis technique 21/14-48 et son additif 21/14-48*01 Add du procédé photovoltaïque Easy-Roof Evolution L-1 et O-1 de IRFTS (intégration au bâti)

La liste complète des avis techniques photovoltaïques en cours de validité ainsi que les principales caractéristiques des systèmes et de leur domaine d’emploi est disponible en téléchargement depuis l’article Avis Techniques et Pass Innovations.

L’intégralité des avis technique peut être consultée sur le site internet du CSTB.

Conférence sur l’avenir des centrales photovoltaïques au sol en France et en Allemagne - 14 avril - Paris

10 mars

Organisée par l’Office franco-allemand des énergies renouvelables, la conférence du 14 avril 2015 aura pour objectif de présenter et d’évaluer les évolutions du cadre réglementaire en cours en France et en Allemagne concernant les parcs au sol.

Elle est prévue en trois parties, permettant d’étudier les différentes étapes de la réalisation d’une centrale photovoltaïque au sol :

  1. Evolution des mécanismes de soutien au France et en Allemagne et répercussions sur la rentabilité des centrales au sol
  2. Nouveaux modèles de commercialisation et de financement pour les centrales au sol
  3. Amélioration des procédures de planification et d’autorisation pour les centrales au sol en tenant compte des enjeux environnementaux

Pour en savoir plus sur le programme et les modalités de l’inscription, vous pouvez vous inscrire sur le site internet de l’Office franco-allemand

Publication du baromètre 2014 des énergies renouvelables électriques en France 2014

9 mars

L’Observatoire des Energies Renouvelables, Observ’ER, a publié le baromètre des énergies renouvelables électriques en France pour l’année 2014.

Ce baromètre propose un bilan par filière de production. Pour le photovoltaïque, sont rappelés les chiffres clés suivants :

  • 5412 MWc de puissance connectée à fin septembre 2014
  • 5 089 GWh de production d’électricité en 2013
  • 12 270 emplois dans la filière en 2013
  • 3,78 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans la filière en 2013

Le baromètre propose une analyse à travers un ensemble d’indicateurs énergétiques, socio-économiques et industriels.

En particulier, pour le photovoltaïque, est détaillé le nombre d’emplois du secteur par année et par activités : en 2013, le nombre estimé d’emploi est de 10 250 pour les équipements et l’installation et de 2020 pour l’exploitation des sites, soit un total de 12 270 emplois (presque trois fois moins qu’en 2010).

Vous pouvez télécharger le baromètre 2014 sur le site internet d’Observ’ER

Pour en savoir plus sur les Chiffres Clés du photovoltaïque en France, consultez l’article dédié de photovoltaique.info

Colloque ADEME : Quelle place pour les énergies renouvelables dans le mix électrique français ? - 14 & 15 avril 2015 - Paris

6 mars

Ce colloque, à l’attention des décideurs publics et privés, professionnels et industriels des EnR, élus et techniciens des collectivités, se tiendra le 14 et 15 Avril 2015 à la Maison de la Chimie à Paris.

La loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte a été préparée avec en ligne de mire, dans son exposé des motifs, des objectifs de 27% d’électricité EnR en 2020 et de 40% en 2030.

La volonté politique au niveau national existe donc mais les projets devront obligatoirement prendre forme au niveau régional ou local où de nombreuses initiatives voient déjà le jour.

Lors de ce colloque seront présentées les conclusion d’une étude inédite "Vers un mix électrique 100% renouvelable".

Programme de l’Atelier Photovoltaïque du 15 Avril :

  • 13h30 : Etat des lieux de développement de la filière et chiffres clés
    André JOFFRE, Vice-Président d’ENERPLAN
    Yvonnick DURAND, expert ADEME
  • 13h45 : Les actions de l’ADEME
  • 13h50 : Montage de projet, gouvernance, financement et autoconsommation
    Georges AUDRAS, Président de la coopérative Energies Partagées en Alsace
    Julien JIMENEZ, Chef de service Energie Climat, Direction Développement Durable, Conseil régional d’Aquitaine
    Thierry CUGNET, Directeur Opérationnel Société d’Economie Mixte d’Aménagement de la Ville de Paris (SEMAVIP)
  • 14h20 : R&D et innovation industrielle
    Frédéric CONCHY, Président, EXOSUN
    Robert DE FRANCLIEU, General Manager, Apolon Solar
  • 14h50 : Impacts environnementaux et recyclage
    Jérôme BECCAVIN, Président, Certisolis
    Loïc FRANCKE, Senior Life Cycle Assessment Architect, Total
    Gaëtan COLLIN, Président, GB SOLAR - Groupe Greenbirdie
    Nicolas DEFRENNE, Country Manager France, PV CYCLE France

Consulter le programme complet et vous inscrire sur le site web de l’ADEME

Carte de productible du mois de février 2015

4 mars

La carte de productible du mois de février 2015 est désormais disponible.

Consultez les cartes de productible mensuel à partir de l’onglet Outils.

Lancement de la plateforme européenne de crowdfunding des EnR « Citizenergy »

23 février

Depuis le vendredi 13 février, dans le cadre d’un programme européen, la plateforme Citizenergy (plateforme de financement participatif dédiée aux projets de production d’énergie renouvelable) a été mise en ligne.

A l’heure actuelle, cette plateforme renvoie vers les trois plateformes existantes en la matière en Europe dont Lumo (plateforme française). A terme, elle proposera directement l’ensemble des projets faisant appel à de l’épargne citoyenne via le principe du crowdfunding.

Pour en savoir plus sur la plateforme Citizenergy et sur Lumo

Si vous souhaitez comprendre les différences de participation citoyenne possible dans un projet photovoltaïque ou découvrir les différents projets présents en France, vous pouvez consulter la rubrique "Investir Collectivement" de photovoltaique.info.

Panorama des énergies renouvelables en 2014

19 février

RTE, le SER, ERDF ERDF Electricité Réseau de Distribution France est l’entreprise qui exploite près de 95% du réseau de distribution français. ERDF est une filiale à 100% d’EDF. et l’ADEeF viennent de publier un panorama des énergies renouvelables pour l’année 2014, proposant des données sur le photovoltaïque raccordé au réseau électrique en France métropolitaine.

En plus des données nationales, le panorama présente une analyse chiffrée par région administrative, au regard notamment des objectifs des Schémas Régionaux Climat Air Energie (SRCAE) ainsi que des Schémas Régionaux de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables (S3REnR).

Chiffres clés nationaux :

  • Le parc photovoltaïque raccordé en France métropolitaine au 31 décembre 2014 est de 5 292 MW dont 94% sur les réseaux de distribution (86,7% sur le réseau géré par ERDF).
  • La production photovoltaïque en 2014 est de 5,9 TWh soit :
    • un facteur de charge moyen pour cette période de 14 %.

Le pic de production a été atteint le 17 mai à 13h30 pour un facteur de charge de 80 %.

    • un taux moyen de couverture de la consommation par la production photovoltaïque sur cette période de 1,3 %.

Ce taux atteint 8,6 % le 18 mai 2014 à 14h00 en France continentale.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les sites internet de RTE, d’ERDF, de l’ADEeF ou du SERou télécharger le bilan détaillé ci-dessous :

Consulter les chiffres clés en France

Consulter les chiffres clés dans le monde

Autoconsommation : le rapport des travaux 2014 est publié

13 février

Le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a publié le 12 février les conclusions des travaux menés au niveau national sur l’autoconsommation de l’électricité renouvelable.

Ce rapport est l’aboutissement d’une réflexion lancée par le ministère en décembre 2013. EIle a rassemblé dans un groupe de travail une quarantaine d’organismes qui se sont réunis treize fois en séance plénière entre décembre 2013 et juillet 2014.

L’objectif de ce groupe était d’identifier et de caractériser les enjeux et défis soulevés par l’autoconsommation/autoproduction dans le but de prévoir les dispositions adaptées pour y répondre.

Vous pouvez consulter l’actualité de juin 2014 qui récapitule certaines notes de position des acteurs de la filière, mieux comprendre le sujet en lisant la page "autoconsommation" ou consulter la page web du Ministère sur le sujet.

Télécharger le Rapport Autoconsommation

Ségolène Royal annonce des mesures pour accélérer les énergies renouvelables et les emplois verts

13 février

Dans son intervention au Colloque du Syndicat des énergies renouvelables, Ségolène Royal a annoncé six actions pour soutenir le développement des énergies renouvelables, dont 2 spécifiques au photovoltaïque. Ces deux annonces ré-affirment des actions mises en avant dans les derniers mois :

- le travail du Gouvernement sur une revalorisation du tarif T4 (le communiqué de presse précise "dont les modalités seront précisées très prochainement")
- la publication du rapport du groupe de travail sur l’autoconsommation, mené par la DGEC DGEC Direction Générale de l’Énergie et du Climat (ex-DIDEME (DIrection de la DEmande et des Marchés Énergétiques)). La DGEC définit et met en œuvre la politique française relative à l’énergie, aux matières premières énergétiques ainsi qu’à la lutte contre le changement climatique et la pollution atmosphérique. et achevé l’été 2014, avec la volonté du Ministre d’une "mise en œuvre du grand chantier".

Consulter la Communiqué de presse

Les S3REnR en 2015

9 février

Les Schémas Régionaux de Raccordement au Réseau des Énergies Renouvelables (S3REnR) sont issus de la loi Grenelle II (article 71). Un décret daté du 20 avril 2012 (modifié le 2 juillet 2014) est venu préciser leur mise en œuvre.

Ces schémas permettent de réserver de la capacité d’accueil pendant une période de dix ans au bénéfice des énergies renouvelables, sur le réseau de transport et les postes-sources.

Les gestionnaires de réseau publient les capacités d’accueil réservées et disponibles sur capareseau.fr.

En contre-partie, les installations de production d’énergies renouvelables concernées devront financer la création de capacité d’accueil prévue dans le cadre du S3REnR. Cette contribution financière prend la forme d’une quote-part, proportionnelle à la puissance installée. Cette quote-part doit être payée par tout producteur dont l’installation est supérieure à 100 kVA.

Actuellement, 14 régions sur 16 ont validé leur S3REnR dont les montants suivants sont applicables :

S3REnR déjà validésQuote-part (€/kW de puissance installée*) indexée le 1er février 2015
Alsace 0
Auvergne 48,25
Bourgogne 21,79
Centre 19,94
Champagne-Ardennes 49,11
Franche-Comté 10,64
Haute-Normandie 10,19
Languedoc-Roussillon 35,63
Limousin 22,56
Lorraine 18,28
Midi-Pyrénées 69,69
Nord-Pas-de-Calais 9,23
Picardie 58,42
Provence Alpes Côte d’Azur 18,48

* La procédure de raccordement d’ERDF ERDF Electricité Réseau de Distribution France est l’entreprise qui exploite près de 95% du réseau de distribution français. ERDF est une filiale à 100% d’EDF. dédiée aux S3REnR précise que pour le calcul de la quote-part, la puissance installée est la puissance de raccordement en injection demandée par le producteur.

Exemple pour une installation de 110 kVA en région Champagne-Ardennes : le montant de la quote-part s’élèvera à 5402 euros.

Il est nécessaire que les porteurs de projet anticipent cette quote-part, qui pour les installations raccordées en Basse Tension, s’ajoute aux coûts de raccordement.

Pour en savoir plus sur les S3REnR, vous pouvez consulter la page dédiée sur le site internet de RTE.

Pour d’autres informations sur les coûts de raccordement, vous pouvez consulter la page dédiée à ce sujet sur photovoltaique.info.

Montant de l’IFER 2015

9 février

Le montant de l’Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux (IFER) est revu chaque année.

A compter du 1er janvier 2015, le montant de l’IFER, applicable aux installations photovoltaïques de puissance supérieure ou égale à 100 kW, est de 7,27 €/kW.

Pour en savoir plus sur l’IFER, vous pouvez consulter le bulletin officiel des impôts dédié à cette imposition sur www.bofip.impots.gouv.fr ou télécharger la publication photovoltaique.info disponible ci-dessous :

Carte de productible du mois de janvier 2015

9 février

La carte de productible du mois de janvier 2015 est désormais disponible.

Consultez les cartes de productible mensuel à partir de l’onglet Outils.

Analyse de la production combinée éolienne/photovoltaïque en 2014

5 février

L’analyse de la production réalisée par Bernard Chabot, d’après principalement des données RTE, permet d’identifier la complémentarité de la production éolienne et photovoltaïque, ainsi que leur part encore trop faible dans la consommation, au regard notamment des objectifs 2020. Selon l’analyse :

  • Part des énergies renouvelables dans le parc de production

La part en puissance des énergies renouvelables dans le parc de production d’électricité du réseau métropolitain continental, était de 31,7 % en fin octobre 2014, dont 4 % pour le photovoltaïque.

Répartition du parc de production français - en puissance - PNG - 55.2 ko
Répartition du parc de production français - en puissance
Source : Bernard Chabot
  • Production variable mais prévisible et complémentaire

La production combinée [Eolien + PV] a été de 22,78 TWh en 2014 dont 26 % en PV (5,93 TWh).

Productions mensuelles des systèmes éoliens et photovoltaïques en 2014 - PNG - 73.6 ko
Productions mensuelles des systèmes éoliens et photovoltaïques en 2014
Source : Bernard Chabot

Ce profil de production combinée reste assez stable sur l’année grâce à la bonne complémentarité saisonnière entre ces deux filières : éolien très prépondérant en hiver, production PV principalement du printemps à l’automne.

  • Consommation

La couverture de la demande d’électricité par les énergies renouvelables, autres que la grande hydroélectricité, est entre très faible : 3.6 % pour l’éolien, 1,3 % pour le PV et 4,9 % pour leur production combinée en 2014.

C’est au moins de juin que le photovoltaïque a atteint son meilleur taux de couverture : 2,3%.

Couverture de la demande par la production éolienne et photovoltaïque en 2014 - PNG - 69.1 ko
Couverture de la demande par la production éolienne et photovoltaïque en 2014
Source : Bernard Chabot

Pour retrouver l’ensemble de ces données et leurs analyses graphiques détaillées, consulter l’étude de Bernard Chabot disponible à la page Contexte français / Chiffres clés ou télécharger-là directement ci-dessous :

Le guide du photovoltaïque (DGS) en français est disponible à l’achat.

3 février

Le célèbre Guide du photovoltaïque : ("Guide pour les électriciens, couvreurs, bureaux d’études, ingénieurs, architectes, maîtres d’ouvrage, organismes de formation") du Deutsche Gesellschaft für Sonnenenergie - DGS (section allemande de la société internationale solaire ISES) est désormais traduit en français. La traduction, réalisée par EdiSun Power, est basée sur la 5e édition allemande.

Cet ouvrage de référence fournit des informations sur les bases et la pratique du photovoltaïque, ainsi que de l’aide pour la planification, la construction et l’exploitation des installations photovoltaïques.

Les 735 pages de ce classeur se décomposent en 12 chapitres et présentent les dernières connaissances, évolutions et exigences actuelles des systèmes photovoltaïques. Composants, logiciels, fixation, intégration, site isolé, mise en service, exploitation, marché, économie, écologie, marketing… Ce guide aborde tous les points clés nécessaires à la réussite d’un projet photovoltaïque.

Véritable recueil d’éléments techniques, il répondra à toutes les attentes des bureaux d’études, ingénieurs, installateurs, organismes de formation, architectes, maîtres d’œuvre et comblera aussi tous les passionnés en mal d’informations techniques !

Le Guide du photovoltaïque - Ralf Haselhuhn et Uwe Hartmann
Distribué par Observ’ER/Editeur de la version française : Edisun Power France - 2012
735 pages couleur - Format classeur 28,5 x 31,5 cm - Edition 2014 - 175€

Commandez le guide

Premiers bilans de raccordement pour l’année 2014

29 janvier

ERDF ERDF Electricité Réseau de Distribution France est l’entreprise qui exploite près de 95% du réseau de distribution français. ERDF est une filiale à 100% d’EDF. vient de publier les puissances raccordées et celles en file d’attente au 31 décembre 2014.

  • Puissances raccordées

321 047 installations pour 4590 MW (4,6 GW) sont raccordées au réseau géré par ERDF, au 31 décembre 2014.

Parc photovoltaïque français raccordé au réseau géré par ERDF - PNG - 56.2 ko
Parc photovoltaïque français raccordé au réseau géré par ERDF
Source : HESPUL

Grâce aux bilans publiés à la fin de l’année 2013, il est possible d’identifier les puissances raccordées en 2014 :

Comparaison de la puissance raccordée en 2014 par rapport aux objectifs de la cible annuelle
Type d’installation Puissances raccordées au réseau géré par ERDF en 2014 Cible annuelle française*
installations ≤ 9 kWc 119,2 200
installations entre 9 et 100 kWc 178,2 200
installations entre 100 et 250 kWc 45,5 120
installations > 250 kWc 516,8 >400 MW
Total 860 1000

* à noter que la cible annuelle est donnée pour l’ensemble des réseaux électriques français et que le réseau géré par ERDF ne couvre pas tout le territoire. Pour en savoir plus sur la cible annuelle affichée par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie

  • Demandes de raccordement

20 378 installations pour 1 616,2 MW (1,6 GW) sont à fin décembre 2014 dans la file d’attente, ce qui représente une baisse en nombre de 53% et en puissance de 34 % par rapport à fin décembre 2013.

Retrouvez ces chiffres dans les publications disponibles sur le site internet d’ERDF. Les données sont réparties par région ERDF et par catégorie de puissance.

Pour en savoir plus sur les chiffres clés français, consulter l’article dédié de photovoltaique.info

design by griffin