Imprimer + -
Accueil > Systèmes et composants > Normes, guides et sécurité > DIN VDE 0126-1-1/A1

DIN VDE 0126-1-1/A1


Les normes sont plus ou moins contraignantes selon les pays. La plupart des onduleurs vendus en Europe sont conçus pour respecter les normes et obligations de branchement allemandes, du fait du fort développement du photovoltaïque raccordé au réseau en Allemagne. La norme la plus importante est la norme DIN VDE 0126-1-1/A1 qui traite du dispositif de déconnexion automatique entre un système et le réseau public à basse tension, c’est à dire des caractéristiques des onduleurs les rendant aptes à assurer la fonction de protection de découplage. La protection de découplage permet notamment de supprimer tout risque d’électrocution en cas de rupture de courant pour le personnel intervenant.

Aucune version française officielle n’est parue à ce jour. C’est la raison pour laquelle c’est la norme allemande DIN VDE 0126-1-1 qui fait office de documents techniques de référence en France, pour l’instant. Pour aider à appréhender les tenants et aboutissants de cette norme, vous pouvez trouver en bas de page une traduction de la pré-norme DIN VDE 0126-1-1 (pré-norme réalisée en 2006, avant la version définitive d’octobre 2007).

Domaine d’application

Le dispositif de déconnexion automatique est installé comme interface de sécurité entre le générateur et le réseau public à basse tension et remplace un dispositif de déconnexion avec fonction de sectionnement, accessible à tout moment par l’exploitant du réseau de distribution. Il empêche une alimentation inopinée du générateur dans un sous-réseau séparé de l’autre réseau de distribution (exploitation en réseau séparé) et protège ainsi, en complément des mesures préconisées dans la norme DIN VDE 0105-100 (VDE 0105-100), 6.2
- le personnel d’exploitation contre des tensions et des fréquences non admises,
- les moyens d’exploitation contre des tensions et des fréquences non admises,
- les consommateurs contre des tensions et des fréquences non admises et
- les moyens d’exploitation contre la survenue de pannes via le générateur.

En cas de défaillance sur le réseau basse tension, le dispositif de déconnexion automatique protège le générateur contre
- des tensions non admises et
- des fréquences non admises.

Voici quelques cas de découplage du réseau de l’onduleur demandés par la norme :

  • Une déconnexion rapide en moins de 0,2 s est demandée si la tension efficace s’éloigne trop de la valeur nominale du réseau (230 V), plus précisément si elle n’est plus comprise entre 184 V et 264,5 V.
  • Si la valeur de la tension efficace dépasse durablement (typiquement 10 minutes) la valeur de 110% de la tension nominale au point de livraison (c’est à dire 253V pour une tension nominale de 230 V), l’appareil doit également se séparer du réseau de distribution
  • La plage de fréquence doit se situer entre 47,5 Hz et 50,2 Hz. Le seuil de fréquence haute de découplage devra être réglé à 50,4 Hz en France, selon le calendrier d’application d’ERDF précisé ci-dessous :
Protections de découplage BT - Sectionneur automatique - Pré-norme en vigueur DIN VDE 0162-1-1 DIN VDE 0126-1-1/A1 VFR 2013 DIN VDE 0126-1-1/A1 VFR 2014
Période d’application Demandes qualifiées jusqu’au 31 août 2013 Demandes qualifiées à partir du 1er mai 2013 et jusqu’au 30 juin 2014 Demandes qualifiées à partir du 1er mai 2014
Seuil de fréquence 50,2 Hz 50,4 Hz 50,6 Hz

L’onduleur n’est considéré comme apte à assurer sa fonction de protection de découplage que dès lors qu’il a fait l’objet d’un procès verbal d’essai délivré par un laboratoire d’essai agréé mentionnant sa conformité aux dispositions ci-dessus.

Attention ! La fourniture de la seule attestation de conformité CE ne garantit aucunement la conformité de l’appareil à la DIN VDE 0126-1-1/A1.

En complément de la conformité à la norme, il est nécessaire de prouver la conformité des réglages aux versions française (VFR 2014).

Trois types de preuve sont possibles :

  1. le marquage physique de l’onduleur ;
  2. ou un marquage de type sticker détachable ;
  3. ou un certificat émis par le constructeur et complété par l’installateur ;

Plus de détails sont mentionnés dans la note technique "Protections des installations de production raccordées au réseau public de distribution" publié par ERDF et disponible sur son site internet dans la rubrique documentation.

Liens utiles

Publications :

Liens externes :

Dernière mise à jour : 10 août 2016
design by griffin